Sign in
Download Opera News App

 

 

Mondial 2022 / Jean Evrard Kouassi croit en la qualification des Éléphants pour Qatar

L'attaquant pétillant de Wuhan Zall (Chine) Jean Evrard Kouassi (27 ans), se réjouit de sa belle performance actuelle en sélection nationale de Côte d'Ivoire. Avant le match retour des Eléphants contre les Flames du Malawi, ce lundi 11 octobre (16h GMT), à Cotonou, "Crespo" pense que la qualification pour la phase finale du Mondial 2022 est à la portée des Ivoiriens.

C'est un joueur plein de vie et surtout de confiance qui brille de mille feux sur le front de l'attaque des Eléphants. En tout cas, depuis ses récentes sorties en sélection nationale, Jean Evrard Kouassi se présente comme l'une des pièces maîtresses du coach Patrice Beaumelle. Vif, technique et surtout rapide, celui qui est surnommé "Crespo" (par ses fans) est sur les nuages.

Depuis Cotonou (la capitale économique béninoise) où les Eléphants croisent les Flames de Malawi ce lundi à l'occasion de la 4ème journée des préliminaires (zone Afrique, Groupe D) du Mondial Qatar 2022, il s'est lâché au micro de notre confrère Arnaud Gasa de la Radio ATM de Port-Bouet (Abidjan), Pour le feu follet des Eléphants, l'absence de la sélection ivoirienne au rendez-vous de Qatar en 2022 pourrait être mal vue. Parce que, pour lui, "la Côte d'Ivoire est une grande nation de football". Tout en reconnaissant, toutefois, que le Cameroun qui fait partie des adversaires de la Côte d'Ivoire, est aussi une référence de taille, l'ailier de poche se dit tout de même confiant. "C'est vrai qu'il y a le Cameroun. Mais, nous devons et nous allons nous qualifier. Nous n'avons pas le choix. La Côte d'Ivoire est, avant tout, une habituée de ce genre de compétition. Nous sommes donc obligés de marcher sur le toit de l'Afrique et du Monde" confie-t-il.

En attendant de finir le travail face aux Malawites ce lundi après-midi, après le 3-0 en Afrique du Sud, le vendredi 8 octobre dernier, Jean Evrard Kouassi célèbre son rêve réalisé en arborant le maillot de la sélection nationale. Sa fierté est très vive. "Depuis tout petit, je rêvais de jouer en Equipe nationale. Mon objectif est donc atteint. Je suis plus qu'heureux" se réjouit-il. Reconnaissant tout de même que c'est son travail personnel qui paie. "J'ai dû bosser dur pour arriver à ce niveau de ma carrière" ajoute-t-il.

Autre rêve en cours de l'ancien sociétaire de Moossou FC, c'est de quitter le championnat asiatique d'ici la fin de cette année pour atterrir en Europe. "En décembre prochain, mon contrat prend fin avec mon club chinois. Après décembre, je projette de jouer dans un championnat européen" déclare-t-il. En attendant, celui qui considère le Portugais Cristiano Ronaldo comme son référent (pour son esprit combatif) se consacre entièrement aux Eléphants. "Pour le moment, je me consacre à l'équipe nationale de mon pays. Me donner pleinement afin de participer à la victoire finale, est mon objectif principal actuel" insiste-t-il avec fierté.

Enfin, très reconnaissant, le géniteur d'Ivan Kouassi n'oublie pas ses origines. Notamment la ville de Grand-Bassam qui a été le point de départ de sa carrière de footballeur. "J'ai commencé ma classe footballistique au centre de formation "Jeunesse Sportive" de Grand-Bassam où il y avait pas mal de jeunes joueurs talentueux. C'est de là que j'ai été recruté par Moossou FC. J'ai joué en Ligue 2 avec ce club. Après, j'ai été sélectionné en équipe nationale cadette. Le déclic est parti de là. Par la suite, j'ai signé à HNK Hajduk Split (un club croate) en 2013, Avant d'atterrir en Chine en 2015. J'ai été approché par l'ancien coach des Eléphants (NDLR : au Mondial Afrique du Sud 2010), Sven-Göran Eriksson qui était le coach de Shanghai Port Football Club. Ma présence dans ce club a été une expérience très enrichissante. Depuis 2017, j'évolue à Wuhan Zall " conclut-il.

Prince_De_BB

Content created and supplied by: JeanClaudeDjakus (via Opera News )

chine côte d'ivoire jean evrard kouassi malawi qatar

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires