Sign in
Download Opera News App

 

 

Rappel/ Danho Paulin : "Ebimpé vaut à lui seul un nouveau mandat de la troisième République"

Il était annoncé comme l’un des plus grands ouvrages sportifs de la sous-région ouest-africaine avec une capacité de 60 012 places. Son inauguration officielle s’était déroulée samedi 03 octobre 2020 dans la solennité ponctuée par la présence du chef de l’Etat, Alassane Ouattara et de l'ambassadeur de Chine en Côte d'Ivoire.

Un grand spectacle de danse et musique et un match de gala des deux grands clubs du pays (Asec-Africa) avaient été offerts aux 50.000 personnes qui ont effectué le déplacement sans omettre la retransmission sur toutes les chaînes de télévisions nationales.

« C’est un joyau architectural qui résulte du leadership du Président Alassane Ouattara. La Côte d’Ivoire est de retour sur le plan sportif… Ce joyau architectural vaut à lui seul un nouveau mandat de la troisième République pour M. Ouattara. », se réjouissait Danho Paulin, ministre des sports.

Neuf mois seulement après cette opération de communication aux allures de campagne présidentielle, le stade d’Ebimpé qui a coûté 143 milliards Frs Cfa aux contribuables ivoiriens, est fermé pour mise à niveau.

La cerise sur le gâteau, les experts de la Confédération africaine de football (CAF) affirment lundi 20 septembre dernier que le stade de Yamoussoukro (47 milliards Frs Cfa) ne répond pas aux critères internationaux. La Côte d’Ivoire est contrainte de jouer les éliminatoires du Mondial 2022 soit au Ghana ou au Sénégal en raison de la non homologation de ses stades Abidjan, Ebimpé et Yamoussoukro.

Le camouflet est total, le malaise profond. Un jour après le rapport de la visite d’inspection de la Confédération africaine de football, les responsabilités ne sont toujours pas encore situées.

Cyrille NAHIN 

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

Côte d'Ivoire Danho Paulin Ebimpé

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires