Sign in
Download Opera News App

 

 

Euro 2021: France , les joueurs probablement convoqués

C’est le grand jour pour Didier Deschamps : le sélectionneur des Bleus doit dévoiler ce soir sa liste pour l'Euro qui se tiendra du 11 juin au 11 juillet s’invite à la télévision à 20 h 20 mardi 18 mai pour dévoiler sa liste pour  aux contours déjà bien définis, ce qui n’empêchera pas cadres et jeunes loups de retenir leur souffle avant le verdict.

Pour cette quarantaine de prétendants, le suspense sera levé dans cette soirée avec l’intervention du sélectionneur des champions du monde en titre.

Le sélectionneur des Bleus ne pourra pas emmener tout le monde à Munich et Budapest, les deux destinations du premier tour. Sa liste comprendra au minimum 23 joueurs et, au plus, 26, conformément à la largesse accordée par l'UEFA  à l’issue d’une saison très dense et largement perturbée par la pandémie de Covid-19.

Si l’intervention médiatique de Didier Deschamps est très attendue, la liste définitive ne sera transmise que le 1er juin, date butoir fixée par l'UEFA.Dans l’intervalle, le ballon continuera de tourner et le risque de blessure, d’exister. Les championnats ne sont pas terminés et certains internationaux pourraient disputer les finales de Ligue Europa (Villarreal-Manchester United) et Ligue des champions (Manchester City-Chelsea), les 26 et 29 mai.

Pour cette raison, Deschamps dressera probablement ce soir une liste de « suppléants », ou « réservistes », mobilisables en cas de pépin physique parmi le groupe initialement retenu.

Sauf blessure, le « noyau dur », cher au sélectionneur des champions du monde et vice-champions d’Europe en titre comprendra, autour du gardien et capitaine Hugo Lloris, les réguliers Benjamin Pavard, Raphaël Varane, Lucas Hernandez, N’Golo Kanté, Paul Pogba, Kylian Mbappé et Antoine Griezmann.

Le sélectionneur, attentif aux derniers matchs du week-end, devait réunir son staff restreint mardi matin pour les derniers arbitrages. La parole de son adjoint Guy Stéphan, présent à ses côtés depuis leur aventure commune à l’OM (2009-2012), comptera tout particulièrement.

Si la liste de mai devrait ressembler fortement à celle de mars , des surprises ne sont jamais exclues. Pour la Coupe du monde en Russie, Deschamps avait ainsi étonné en appelant le milieu expérimenté Steven Nzonzi et le quasi-novice arrière gauche Lucas Hernandez, aux dépens d’Adrien Rabiot et Lucas Digne, pourtant abonnés aux listes précédentes. Des choix gagnants, a posteriori. « Il n’y a que des choix, pas des bons ou des mauvais. Ce sont les joueurs qui les rendent bons ou mauvais », a-t-il glissé au début du mois de mai dans un entretien à l’Agence France-Presse, déjouant à l’avance les filets tendus au-dessus de sa tête.

Dans un pays peuplé de « 60 millions de sélectionneurs », pour reprendre une expression célèbre, ses décisions seront forcément commentées. Mais la deuxième étoile acquise à Moscou offre une tranquillité d’esprit au technicien de 52 ans, sous contrat jusqu’au Mondial 2022, qui semble peu troublé par le débat autour de l'absence de Karim Benzema,toujours brillant au Real Madrid mais plus convoqué depuis 2015.

Parmi les joueurs présents en mars, un doute subsiste concernant Thomas Lemar et Ferland Mendy, récemment blessés. Tout juste sortis de l’infirmerie, Corentin Tolisso et Anthony Martial reviennent in extremis. Absents de la dernière liste, mais convoqués pour le premier tour de l’Euro Espoirs (la phase finale aura lieu du 31 mai au 6 juin), les Camavinga, Jules Koundé, Wesley Fofana ou encore Jonathan Ikoné seront devant leur écran à 20 h 20 avec l’espoir de voir leur nom apparaître en grand.

Car comme l’a dit Deschamps le 18 mars, il y a deux mois pile, il a laissé « tous les joueurs de la catégorie Espoirs à disposition » de Sylvain Ripoll pour le premier tour mais, en mai, « l’équipe de France A redeviendra prioritaire ».

Content created and supplied by: Tchilonon (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires