Sign in
Download Opera News App

 

 

Lille : Eden Hazard se souvient du titre en 2011.

Champion de France en 2011 avec le LOSC, Eden Hazard se souvient d'une équipe séduisante, qui avait presque la sensation d'être invincible en Ligue 1.

Qu'elle semble loin, l'époque où Eden Hazard avait fait de la Ligue 1 son terrain de jeu. Aujourd'hui au Real Madrid et passé par Chelsea, l'international belge s'est révélé du côté du LOSC, club avec lequel il a été Champion de France lors de la saison 2010-2011. Une saison dont il garde encore aujourd'hui de merveilleux souvenirs.

"Franchement, je ne garde pas une seule image. C’est toute la saison dans son ensemble que je retiens. On était trop forts ! Déjà la saison d’avant, on mettait souvent trois ou quatre buts à domicile à une certaine période. On avait l’impression d’être invincibles", a confié le Belge, dans un entretien accordé au site internet des Dogues.

Dix ans après, Eden Hazard n'a pas vu le temps passer. "Quand je repense à tout ça, ce sont surtout des images de joies qui reviennent. Et il y en a beaucoup : la finale de la Coupe de France, le retour à Lille dans le bus, le titre, les moments avec nos supporters… Ça fait vraiment déjà dix ans ? Ça passe trop vite !".

Durant cette même saison, Eden Hazard avait inscrit le but de l'année au stade Vélodrome, d'une frappe puissante du pied gauche. "Parfois dans le foot, tu tentes un truc à l’instinct. Tu ne me verras jamais frapper de trente-cinq mètres, encore moins du gauche, mais ce soir-là, je l’ai senti comme ça, tout simplement", a-t-il expliqué.

"Sur le coup, j’étais content d’ouvrir le score, car c’était un but important dans un match important. Mais je ne me suis pas dit que j’avais marqué un but de fou. Ce n’est qu’après, en le revoyant cent-cinquante fois que j’ai vu à quel point il était dingue", a enfin déclaré l'actuel joueur du Real Madrid, qui a ensuite réalisé de grandes choses à Chelsea.

Content created and supplied by: Tchilonon (via Opera News )

eden hazard ligue 1 lille losc real madrid

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires