Sign in
Download Opera News App

 

 

Chronique/ "Suivez mon regard": agression d'un algérien par Eto'o au Qatar, une honte pour l'Afrique

On le connaissait pour ses coups de gueule, lui la grande gueule, avec ses sorties fracassantes. Samuel Eto'o Fils, puisque c'est de lui qu'il s'agit, on le sait, n'a pas la langue de sa poche. Si ses qualités d'ex-buteur ne font l'ombre d'aucun doute, il faut toutefois se désoler du fait qu'il parle trop, excessif sur les bords, avec une arrogance affligeante. N'hésitant pas à parler mal, à tenir des propos désobligeants vis-à-vis d'autrui, Eto'o s'exprime parfois comme bon lui semble, avec une certaine suffisance, quitte à froisser son alter égo; comme la légende du foot africain Roger Milla, qui avait été victime de la désinvolture langagière de "son fils" Samuel Eto'o.

Impulsif, le fantasque camerounais devenu président de la FECAFOOT, vient une fois de plus de faire parler de lui. Non pas relativement à ses performances footballistiques quand il écumait les stades du monde entier, mais à travers un indigne acte d'agression physique sur un reporter algérien au Qatar, en pleine coupe du monde. Diantre, qu'est-ce qui justifie toute cette violence de la part d'Eto'o? Est-il victime de son égo surdimensionné? Après nous avoir servi des déclarations tapageuses au sujet du Cameroun, qui remporterait la coupe du monde, on n'a pas fini de digérer cette grosse désillusion qu'il n'hésite pas à se livrer publiquement en spectacle, en brutalisant violemment un algérien muni de sa caméra. Quelle honte!

Autant le dire, il en fait un peu trop, en s'illustrant de la plus mauvaise manière! Quand on est une icône, peu importe la richesse, peu importe la gloire, il faut faire preuve de sagesse et servir de modèle à tout un continent, voire à tous les continents. En tout cas, toutes ces frasques, ces dérapages, n'honorent pas du tout notre beau-frère, l'époux de notre sœur Georgette. Il a intérêt à éviter d'être gonflé à ce point, en suivant l'exemple de son devancier Georges Weah (unique africain ballon d'or mondial), actuel Président de la République du Libéria, ou même son promotionnaire, le légendaire Didier Drogba, qui garde toujours la tête sur les épaules, malgré son succès planétaire dont la magie continue d'opérer, même après avoir longtemps rangé les crampons. Sacré Dahi Zoko, l'humilité faite chair! Suivez mon regard...

THE BEST OF THE BEST

Content created and supplied by: thebestofthebest (via Opera News )

cameroun qatar

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires