Sign in
Download Opera News App

 

 

Elle dirige un centre de formation de football : Yvette Essouin, un vrai phénomène à Aboisso !

La coach ici aux côtés de l'un de ses élèves après avoir remporté une compétition.

Yvette Essouin n'est peut-être pas connue à l'échelle nationale, mais à Aboisso elle demeure une véritable identité remarquable. Son domaine de définition, le football ! Tout le monde connaît ou a entendu parler de cette entraîneure de football qui "traîne" sa silhouette sur les différents airs de jeu à Aboisso et dans tout le Sud-Comoé. Et c'est peu dire !

Juventus de Yopougon, Asec d'Abidjan (1ère Division), Étoile du Moronou sont les clubs de football féminin où Yvette Essouin a chaussé les crampons. Attaquante de pointe redoutable, notre talent du jour n'a laissé personne indifférent durant toute sa ccarrière.

Elle intègre l'écurie Mimosas en 1990 à la faveur d'un match qui oppose l'Étoile du Moronou à l'Asec d'Abidjan au Parc des Sports de Treichville. Là, elle ne s'embarrasse pas de fioritures pour planter les deux buts de la victoire face aux Jaune et Noir. Dieng Ousseynou, son oncle et dirigeant de l'Asec, la recrute. Mais, Yvette Essouin ne fera qu'une seule année chez les Mimos. Suite à des soucis de santé, elle interrompt sa carrière pendant 7 longues années.

La coach avec plusieurs de ses pensionnaires.

En 1997, un nouveau concours de circonstances l'a fait rechausser les crampons à la Juventus de Yopougon. Partie accompagner une amie à son entraînement, Yvette supplée une joueuse des championnes de Côte d'Ivoire sur le terrain jouxtant l'église Saint André. Ses premières touches de balles convainquent tout le monde. Elle est immédiatement intégrée à l'équipe. Yvette y passera 3 bonnes saisons.

La coach au milieu de ses coéquipières.

Parallèlement à sa passion footballistique, la coach suit des cours à la Faculté des Sciences Economiques de l'Université de Bouaké d'où elle sortira avec une Licence en poche.

Aujourd'hui, Yvette Essouin dirige un centre de formation de football qu'elle a créé il y à quelques temps déjà. Question de partager davantage sa passion pour le ballon rond. Et elles ne sont pas légion dans notre pays, les femmes qui dirigent un centre de formation de football.

Baptisé Jésus Bénit et Sauve Football Club de Krindjabo (JBS-FC de Krindjabo), ce centre compte 4 catégories pour environ cent pensionnaires; soit 20 pour les U10, 24 chez les U13. Qand les U16 et U20 enregistrent 30 élèves apprenants chacune. Il est basé dans le village de Krindjabo, à 10 km d'Aboisso sur l'axe menant à Notre-Dame (Sud-Est, frontière avec le Ghana). Avec sa seule foi en Dieu et quelques bonnes volontés, coach Yvette Essouin tient la maison.

Une vue des pensionnaires du centre JBS-FC de Krindjabo.

Récemment, elle et une autre femme ont participé au stage d'été organisé à Aboisso par l'Amicale des Entraîneurs Ivoiriens de Football de la Diaspora venue de France (AEIFD). En compagnie de plusieurs encadreurs locaux, elle a renforcé ses connaissances et acquis. À la grande joie de ses formateurs Jean-Claude Bléhouin, Landry OKPO, Bilé Attobra, Sam Abouo Dominique et autres.

Yvette Essouin (T.shirt rouge) en compagnie ici des encadreurs et formateurs de l'AEIFD après le stage d'Aboisso.

Sa passion pour le sport roi lui est venue toute petite. Contrairement à ses camarades, la petite Yvette préfèrerais jouer au petit garçon avec son frère jumeau.

"En effet, depuis petite, je joue au football. Je n'ai jamais aimé les jeux des filles que je trouve trop faciles. J'aime tout ce qui allie le physique à l'intelligence. Très jeune, j'organisais les tournois des enfants avec des coupes en papier et en boîtes, des biscuits et des bonbons...", nous a-t-elle confié, des étoiles plein les yeux.

Coach Yvette tenant son attestation de participation au stage d'été de l'AEIFD.

Célibataire, elle se consacre entièrement à sa passion. "Je n'ai pas de compte à rendre à quelqu'un et surtout je sais aménager mon temps par la grâce de Jésus", précise-t-elle.

Yvette Essouin mérite d'être soutenue pour ce qu'elle réalise dans cette partie du pays.

Patrick Russel

Crédit photos : Nabintou D D

Content created and supplied by: Patrick_Russel (via Opera News )

yvette essouin

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires