Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d’Ivoire : pourquoi Drogba n’a rien gagné avec les Eléphants

Tout le monde est unanime sur ce fait. La Coupe d’Afrique des Nations (CAN) est le graal qui manque énormément au palmarès de Didier Drogba. A la tête et capitaine d’une génération dorée, il n’a rien gagné avec la sélection nationale ivoirienne. Jean Marc Guillou entraineur-fondateur de l’Académie Mimosifcom croit savoir pourquoi Drogba a connu cet échec avec les Eléphants.

Et revoilà Jean-Marc Guillou, le père de la génération de footballeurs formés qui ont constituée à 95% la génération dorée des Eléphants de Côte d’Ivoire. L’ex-entraineur de l’Asec Mimosas d’Abidjan s’est prononcé sur cette génération qui n’a réussi à rien gagner malgré la présence de joueurs exceptionnels tels que Didier Drogba, la légende de Chelsea FC. Le technicien français estime que si Drogba et ses coéquipiers (Yaya Touré, Kolo Touré, Maestro, Gervinho, Eboué…) n’ont pas réussi à remporter la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), cela est dû à la mauvaise gouvernance.Jean-Marc Guillou : "Je regrette ma fin de collaboration avec le Paradou  AC" - YouTube

« La Côte d’Ivoire n’a pas le monopole du talent. L’âge qui aurait dû être d’or, où l’équipe nationale aurait dû gagner quatre ou cinq Coupes d’Afrique, au moins arrivé en finale, ça n’a jamais été le cas. Il y a eu une seule victoire et encore, c’était aux penaltys. Les dirigeants ont très mal géré. C’était de la confiture donnée à des cochons. Si comme moi, vous avez vu tous les matchs de ces gamins, puis ces jeunes hommes, puis ces adultes, tu te dis +putain, on avait une équipe pour gagner la Coupe du Monde+ », a déclaré Jean Marc Guillou.

Jean-Marc Guillou: «Accéder à la Ligue1 dans six ans avec le Paris FC»

 « Ça n’a jamais existé, pourquoi ? Car tout a été mal fait ! Ça changeait d’entraîneur tous les deux ans. Les entraîneurs ne connaissaient pas tous les joueurs. Par exemple, quand Sven-Göran Eriksson est venu, il est parachuté comme ça. Ce n’est pas lui qui a fait l’équipe au début. En tout cas, il n’a pas toujours fait l’équipe. C’était peut-être les dirigeants qui disaient « lui, il faut le faire jouer, lui aussi », c’est n’importe quoi », a ajouté l’ex-entraineur de l’Asec Mimosas.L'appel de Khartoum - Côte d'Ivoire, Didier Drogba / 20 décembre 2016 /  SOFOOT.com

« Déjà, dans la liste, il y avait toujours six attaquants, au moins. Un était sûr de jouer : Drogba. Même avec le bras cassé, et c’est arrivé, il jouait. Dans le milieu, il n’y avait que quatre joueurs. Derrière, tu avais 6 joueurs pour quatre postes. C’était n’importe quoi. Il y avait certes des bons attaquants, mais tu ne peux pas en prendre six. Évidemment, tu avais un milieu pas à la hauteur, même s’il y avait du talent. Je pense à Yaya Touré et Didier Zokora, qui jouait derrière finalement. C’était un âge d’or qui méritait beaucoup plus de trophées », a regretté le technicien français. Côte d'Ivoire : comment Jean-Marc Guillou veut "révolutionner" le foot  ivoirien

« Je leur ai dit (aux dirigeants) : « Vous ne payez pas pour l’instant. Vous me payez que si on sort des poules ». Par contre, si on sort, j’aurais été bien payé. Et ils ne m’ont pas pris. Dans ces cas-là, les discussions terminaient devant le Président Laurent Gbagbo ! Au moins, je me suis proposé. Aujourd’hui, je critique, mais je critique en ayant proposé quelque chose. Pour moi, les dirigeants de l’époque sont les coupables. Comme on dit, face à un problème, certains cherchent les coupables, d’autres les solutions. L’idéal, c’est définir les coupables, et chercher les solutions pour qu’ils ne puissent plus entraver la bonne marche d’un groupe », a révélé M. Guillou.EXCLU - Jean-Marc Guillou : "Le football algérien est le meilleur d'Afrique"


BABI FC

Content created and supplied by: TouSports (via Opera News )

Coupe d'Afrique des Nations Didier Drogba Eléphants

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires