Sign in
Download Opera News App

 

 

Avant son départ aux JO de Tokyo, comment Murielle Ahouré a été préparée mentalement par sa mère

Dans tout sport, en particulier dans l'athlétisme, le fait d'avoir le vent favorable a parfois son importance lors d'un sprint. Bien avant son envol pour le Japon où elle participera aux Jeux olympiques d'été de 2021, à Tokyo, du 23 juillet au 8 août, la sprinteuse ivoirienne Murielle Ahouré peut d'ores et déjà compter sur les prières ferventes et les bénédictions de sa maman. Depuis les États-Unis où elle se trouve en ce moment, Madame Chantal Doué, mère de l'athlète, a eu un mot d'encouragement pour sa fifille le jeudi 15 juillet 2021, à moins d'une semaine de la cérémonie d'ouverture des Jeux, prévue à Tokyo. 

«Ma Murielle d'amour, que puis-je te dire que tu ne saches déjà, à l'orée des Jeux olympiques de Tokyo 2020 ?», écrit Madame Doué, à l'entame de son message. Tout en exprimant sa gratitude au chef de l'État, Alassane Ouattara, "pour tout son soutien incommensurable" à l'endroit de Murielle Ahouré qui représente une fierté pour la Côte d'Ivoire. «Je ne pourrai nommément citer les bonnes volontés publiques (...) comme les anonymes qui n'ont cessé de t'accompagner sur tous les plans, depuis que tu as commencé ta passion pour l'athlétisme. Je ne puis oublier surtout les sponsors, toutes ces personnes, les fans, les prières des parents, des amis et tous ceux qui ont concouru à ton éclosion et ton succès, dont certains sont partis pour des voyages lointains, tous les saints du monde divin !», poursuit-elle.

(Murielle Ahouré a fait flotter haut le drapeau ivoirien en s'imposant aux 100 m, en finale de la Diamond League 2018 à Zurich, en Suisse)

Un soutien important pour la championne du monde d'athlétisme en salle 2018 (au Royaume Uni) et championne de la Ligue de diamant, la même année. La sprinteuse au palmarès impressionnant (quadruple vice-championne du monde sur les 60 m, 100 m et 200 m) a pulvérisé au passage bien des records, en réalisant par exemple la meilleure performance mondiale en 2018. 

«Ma prière ardente au Seigneur est que tu nous ramènes une médaille olympique, pour clôturer en beauté ta riche carrière et faire dans la foulée le lancement de ton programme immobilier que tu as monté pierre par pierre pendant quatre années consécutives», ajoute Madame Doué. 

En effet, en plus d'avoir des jambes de feu, Murielle Ahouré a le cœur en or. Elle soutient par exemple le projet de construction de la cité El Kana, une idée de son défunt père adoptif, le Général Mathias Doué. «Sur ce point, je voudrais dire infiniment merci à la grande famille Bouédjé qui nous a cédé 10 hectares de leur parcelle à Ahoué afin de réaliser l'ardent désir du Général Mathias Doué», déclare sa veuve, Chantal Doué. La Fondation Mathias Doué et celle de Murielle Ahouré sont autant de projets humanitaires, sur lesquels la spécialiste du sprint est engagée pour sa contribution au bien-être social en Côte d'Ivoire. Un sens de l'humanisme sans doute hérité de sa génitrice, Chantal Doué qui œuvre activement en faveur des femmes enceintes démunies, à travers l'organisation Birthright qu'elle dirige à Abidjan. Tout en exhortant Murielle à persévérer dans l'effort, elle l'encourage à demeurer dans la voie de l'intégrité.

«Ma fille, je sais que la tricherie, la facilité et le raccourci ne feront jamais partie de ton succès (...) dans ce monde où tout est perverti. (...). Je sais que tu viens de loin avec de nombreuses peines, des blessures graves et autres bobos. Mais c'est cela aussi le sport. C'est pour cela que la médaille olympique que tu gagneras sera ton propre effort naturel par le travail acharné pendant les entraînements jour et nuit pour être à la hauteur. Pour défendre fièrement les couleurs de ta nation, la Côte d'Ivoire», écrit-elle, avant de lui souhaiter ses vœux de succès lors de ces échéances de Tokyo. 

«Je ne demande que deux choses à notre Dieu pour toi : la paix intérieure et que tu prennes soin de ton corps, en le gardant sain, pur et propre ! Demeure focus sur la gagne lors des Jeux olympiques de Tokyo. Longue vie et encore pleins de succès pour ta vie future. Maman qui t'aime». De quoi réchauffer le cœur de la jeune sprinteuse et lui communiquer un regain d'énergie spirituelle.

(Ambassadrice de l'Unicef en Côte d'Ivoire, Murielle Ahouré milite pour l'épanouissement des enfants par la pratique du sport) 

Initialement prévus pour 2020, les Jeux olympiques de Tokyo ont été reprogrammés pour l'été 2021, en raison de la pandémie du Covid-19. Ils se dérouleront à huis-clos, du vendredi 23 juillet au vendredi 8 août prochains. La majorité des épreuves se dérouleront entre 8h et 22h (heure du Japon), c'est-à-dire entre 00h et 14h (heure d'Abidjan). Le Japon est en avance de 9 heures sur la Côte d'Ivoire. 

Les épreuves d'athlétisme débuteront le 30 juillet. Murielle qui se trouve actuellement aux États-Unis, profitant un peu de la chaleur maternelle, devrait rallier le pays du Soleil levant le 20 juillet. D'autres athlètes comme ses compatriotes Marie-Josée Ta Lou (sprint), Arthur Gue Cissé (sprint), Ruth Gbagbi (taekwondo), Cheick Cissé (taekwondo), ainsi que l'équipe nationale de football olympique, entre autres, y seront. 

Quant à Madame Doué, elle devrait regagner Abidjan, la semaine prochaine après le départ de Murielle pour Tokyo. «Je vais la bénir le 19 juillet et le lendemain, je l'accompagne à l'aéroport pour qu'elle prenne son vol. Avec mes bénédictions. Ensuite, je rentre à Abidjan», nous a confié Madame Doué au téléphone, le jeudi 15 juillet. Bon vent Murielle !

Content created and supplied by: Fatogoma (via Opera News )

ahouré alassane ouattara chantal doué japon tokyo 2020

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires