Sign in
Download Opera News App

 

 

Gendarmerie : comment passer de la Gendarmerie mobile à la Gendarmerie départementale et inversement

Les subdivisions de la gendarmerie nationale

La Gendarmerie nationale ivoirienne comprend deux (02) subdivisions que sont la Gendarmerie départementale et la Gendarmerie mobile. La Gendarmerie départementale est au contact régulier de la population. Elle assure principalement des missions de prévention, la répression, la police judiciaire ou police administrative. Quant à la Gendarmerie départementale, composée de six légions mobiles sur l’ensemble du territoire, elle est chargée de mission spécifique en matière de sécurité, d'intervention, de protection, de recherche, et de surveillance. Elle intervient également au profit de la gendarmerie départementale et des formations spécialisées en fournissant des renforts ponctuels lors d'événements, des renforts spécialisé ou encore, permanents.

En effet, il est possible qu'un gendarme puisse passer de la gendarmerie départementale à la gendarmerie mobile et réciproquement. Le décret N° 61-96 du12 Avril 1961 portant statut du cadre de la gendarmerie nationale de Côte d'Ivoire définit la possibilité d'un gendarme de changer de subdivision.

Passage de la gendarmerie mobile à la Gendarmerie départementale et réciproquement

D’abord, il faut noter que Les officiers nouvellement admis dans la Gendarmerie nationale sont obligatoirement affectés dans la Gendarmerie mobile ; et leur carrière s’accomplit ensuite indifféremment dans les deux subdivisions de la Gendarmerie nationale.

Revenant dans le vif du sujet, il faut souligner qu’à partir du grade de gendarme de troisième classe les militaires non sous-officiers de la Gendarmerie mobile peuvent demander leur passage dans la Gendarmerie départementale s’ils sont au moins titulaires du certificat d’aptitude professionnelle n° 1 ou s’ils possèdent le ou les certificats d’aptitude technique requis pour occuper certains emplois de spécialistes de la Gendarmerie départementale. Cependant, les désignations sont faites par l’autorité ayant pouvoir de nomination en fonction des vacances existantes, la préférence étant donnée aux titulaires du certificat d’aptitude professionnelle n° 2 et aux postulants jugés les plus aptes à servir dans la Gendarmerie départementale.

Par ailleurs, les militaires non sous-officiers de la Gendarmerie départementale peuvent, sur leur demande motivée ou sur proposition de leurs chefs hiérarchiques, être reversés dans la Gendarmerie mobile par décision de l’autorité précitée.

Quant aux sous-officiers de la Gendarmerie mobile du grade de maréchal­ des-logis, ils peuvent demander leur passage dans la Gendarmerie départementale s’ils sont au moins titulaires du brevet d’aptitude professionnelle n° 1 ou s’ils possèdent le ou les brevets d’aptitude technique requis pour occuper certains emplois de spécialistes de la Gendarmerie départementale. Les désignations sont également faites en fonction des vacances existantes, la préférence étant donnée aux titulaires du brevet d’aptitude professionnelle n°2 et aux postulants jugés les plus aptes à servir dans la Gendarmerie départementale.

Que sont ces certificats d’aptitude professionnelle ?

En effet, les gendarmes et les sous-officiers de la Gendarmerie nationale ont le devoir et la possibilité de perfectionner leurs connaissances générales, militaires et professionnelles. Ce perfectionnement est constaté par des examens, comportant deux degrés. Ainsi, la réussite à l’examen du premier degré est sanctionnée par un certificat d’aptitude professionnelle n° 1 pour les gendarmes ou un brevet d’aptitude professionnelle n° 1 pour les sous-officiers. L’examen du second degré réussi est quant à lui sanctionné par un certificat d’aptitude professionnelle n° 2 pour les gendarmes et un brevet d’aptitude professionnelle n° 2 pour les sous-officiers. Outre cela, notez que, le brevet d’aptitude professionnelle n° 2 comporte deux programmes, l’un spécial à la Gendarmerie mobile, l’autre à la Gendarmerie départementale.

Source : Décret N° 61-96 du12 Avril 1961 portant statut du cadre de la gendarmerie nationale de Côte d'Ivoire

Andromède-de-Châteaubriand

Content created and supplied by: Andromède-de-Chateaubriand (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires