Sign in
Download Opera News App

 

 

Koumassi : La ‘’coalition pour les sans abris’’ soulage trois familles en leur trouvant des maisons

Le jeune Gnanguy Koffi Christophe, l’initiateur du projet ‘’coalition pour les indignés’’

La crise que traverse les déguerpis de Koumassi continue avec son corollaire de sans abris et de milliers de déplacés. Dans cette grande détresse et de désorientation générale, des âmes de bonnes volontés s’organisent tant bien que mal dans un élan de solidarité pour aider des familles. Un jeune volontaire, Gnanguy Koffi Christophe du quartier Divo a créé dans la foulée un mouvement de soutien aux déguerpis dénommé ‘’coalition pour les sans abris’’

        Avec sa ‘’coalition pour les sans abris’’, il a pu reloger trois familles dans la journée du jeudi 25 novembre 2021. Les vidéos de cette cérémonie modeste mais somme toute humaniste ont été postées sur les réseaux sociaux. Joint au téléphone dans la soirée du vendredi 26 novembre par votre serviteur, Gnanguy Koffi Christophe nous en a dit sur son projet : ‘’ j’ai essayé de contacter quelques amis et nous avons crée un groupe WhatsApp. C’est avec nos propres moyens que nous avons aidé ces trois familles. Nous avons 17 familles dans l’urgence…’’.

       Trois familles sur des milliers de déguerpies, c’est peu mais l’initiative de ce jeune homme mérite des encouragements car actuellement à Koumassi, très loin de nos appartements sécurisés, nous ignorons la grande détresse des pères, des mères et des enfants devenus subitement des sinistrés. L’objectif de Gnanguy Koffi Christophe, c’est de créer un groupe WhatsApp de 250 personnes au moins dans chaque quartier de Koumassi et de mobiliser la somme de 1000f par personne et s’il a pu atteindre 50 groupes WhatsApp de 250 personnes, nul doute que la ‘’coalition pour les sans abris’’ pourra se donner les moyens d’aider beaucoup plus de familles.

      Selon l’initiateur de ce projet humaniste, la chaine de solidarité est toujours ouverte et c’est l’occasion pour tous les enfants de Koumassi, à l’étranger ou ailleurs dans le monde de faire parler son cœur pour sauver de la mort par stress qui un frère, qui une sœur, un oncle qui a eu le malheur d’être au mauvais endroit en cette fin d’année consacrée à la joie.

              Frederic GNEZE 

Content created and supplied by: FredericGneze (via Opera News )

koumassi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires