Sign in
Download Opera News App

 

 

Augmentation abusive des frais de transport des Gbaka de Yopougon

Il a été donné de constater avec regret ces derniers jours une augmentation injustifiée des frais de transport des mini cars communément appelés gbaka dans la commune de Yopougon. "Ce n'est pas normal. Ils augmentent le transport en pleine pandémie où l'argent se fait rare", s'est plaint une passagère. Les tarifs ont migré comme suits.

Du Palais de justice à Siporex, on est passé de de100frs à 200frs. Ils prennent la même somme au niveau de la pharmacie Keneya.

De Niangon à droite à Siporex, il faut désormais prévoir 300frs au lieu de 200frs comme jadis. Pareil pour le trajet partant de Keneya à Niangon à droite.

Le plus étonnant, il faut désormais débourser 400frs pour se rendre à Adjamé en partant soit du Palais de justice ou même de Siporex. Pourtant, il y a encore un mois ce trajet ne coûtait que 200frs. Dans cette situation, personne ne crie gare. A part les populations qui expriment leur exacerbation de façon personnel chacun depuis son salon. Les autorités communales de Yopougon, sont vivement interpelées à réagir pour mettre fin à cette forfaiture. Parce que c'est chaque jour, qu'on trouve du nouveau avec des convoyeurs (apprentis) d'abord insupportables, irrespectueux, qui se permettent de faire grimper les prix à leur bon vouloir au mépris des passagers grâces à qui ils "mangent". Et on avance dans ça personne n'en parle.

"Le pire dans tout ça, c'est nous les populations qui les laissons faire. On est même pas capables de les boycotter ne serait-ce qu'une journée. On est même pas capable de s'entendre et d'être solidaires pour ne pas céder à leur arnaque", a confié un autre passager sans expliquer comment mener ce boycott.

Pour l'heure les regards sont tournés vers les municipalités de Yopougon et d'Adjamé afin d'arrêter cette mascarade.


David Gbedia

Content created and supplied by: Davson44 (via Opera News )

Keneya Niangon Siporex Yopougon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires