Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire / Yamoussoukro : les caïmans en danger

Le village N'gokro a été rebaptisé yamoussoukro en hommage à Yamousso, reine baoulé . Capitale politique de la Côte d'Ivoire, ville située à 248 kilomètres de la capitale économique, elle se trouve dans les terres, au nord ouest du centre économique et culturel du pays, la ville côtière d'Abidjan.

La cité est célèbre pour l'imposant Basilique " notre dame de la Paix" de Yamoussoukro. Elle a une superficie de 3496 km2. et une population estimée à 450000 habitants. Le district de Yamoussoukro est dans la région des lacs. Ville essentiellement composée des baoulés.

La ville de Yamoussoukro est la ville natale du premier président de la première république de la Côte d'Ivoire. Dans cette ville, se trouve des lacs artificiels créés dans les années 50 entourant le palais présidentiel et habités par des crocodiles. Pesant près d'une tonne chacune et mesurant jusqu'à six mètres de long. Ils sont nourris quotidiennement.

Porteurs d'une forte charge symbolique associée à la puissance politique de feu Félix Houphouet Boigny, considérés comme sacrés, le chef de l'État venait en personne donner des poulets en sacrifice aux mânes qui les habitent. Ils sont devenus une attraction touristiques réputée dans toute l'Afrique de l'ouest.

Considéré comme une des principales attractions touristiques de la ville, le lac aux caïmans qui jadis refusait du monde à la période de la célébration de la fête de l'indépendance de la Côte d'Ivoire n'a plus le même attrait. Maintenant cela fait partie du passé parce qu'il est abandonné depuis plusieurs années. Le milieu naturel de ces reptiles est menacé de disparition.

Cependant, le gouverneur de ladite ville, Augustin Thiam, a annoncé pour sa part qu'en entendant la mise en œuvre d'un plan stratégique de développement de Yamoussoukro pour les 15 prochaines années, un plan triennal du district autonome prévoit la réhabilitation de certains sites et infrastructures dont les lacs de la ville. Le nettoyage des lacs et leur debarassement de toutes leurs laitues ont été entrepris.

En attendant ces lendemains qui chantent, le lac créé dans les années 50 n'est plus que l'ombre de lui-même. Après avoir suivi plusieurs coups durs dont la disparition de son inspirateur, son excellence Félix Houphouet Boigny en 1993 et la mort tragique de l'emblématique gardien des lieux, le vieux Toké Dicko âgé de près de 70 ans, le milieu de vie de ces caïmans est en voie de disparition.

Ils lancent un SOS aux gens de bonne volonté pour leur venir au secours.

Source : Observatoire Démocratique de Côte d'Ivoire ( ODCI).

Content created and supplied by: YakoléInfo (via Opera News )

côte d'ivoire yamoussoukro

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires