Sign in
Download Opera News App

 

 

Aveugle, ce chinois réussit à arriver au sommet du mont Everest , un exploit à découvrir

Trois nouveaux talents sont entrés dans le «livre des records» du mont Everest.

Il a fallu 26 heures à un enseignant de Hong Kong de 45 ans pour gravir les 8 848,86 mètres.

Un avocat à la retraite de Chicago a été le troisième alpiniste le plus âgé à atteindre le sommet du monde à 75 ans, et Zhang Hong, de Chine, a également été le premier à le faire.

Après l'Américain Erik Weihenmayer en 2001 et l'Autrichien Andy Holzer il y a 4 ans, Zhang Hong est le troisième grimpeur à avoir réalisé cet incroyable exploit: atteindre le toit du monde sans voir.

Une semaine d'ascension, une montagne pleine de difficultés, mais une motivation inébranlable: «Il y a des glaciers, des murs de glace particulièrement difficiles pour les aveugles et une foule d'autres dangers. Non, il faut faire attention et j'avais besoin de mes guides pour continuer. Je perds souvent mon équilibre parce que je ne pouvais pas voir.Je suis tombé d'innombrables fois. Soutenu par trois Sherpas népalais, Lhakpa, Dawa Wongchu et Samden Bhote, mais aussi par Qiang Zi, son ami guide de haute montagne, Zhang Hong est venu à Katmandou début avril après avoir récolté un peu plus de 100000 euros pour financer l'expédition.

Les autorités népalaises viennent de donner le feu vert aux étrangers pour escalader le mont Everest après des mois de fermeture en raison de la crise sanitaire Covid-19.

Selon les recommandations des autorités sanitaires, Zhang Hong a été vacciné avant de partir, mis en quarantaine pendant 14 jours puis entraîné pendant des semaines au camp de base avant de gravir la montagne le 24 mai et d'atteindre le sommet. Zhang Hong a souffert de glaucome et a perdu la vue à l'âge de 21 ans. Comme la plupart des aveugles en Chine, il est devenu masseur. Il a deux messages à transmettre: «Face à l'immensité de la nature, face à la montagne, on sent qu'elle est toute petite, c'est aussi une aventure intérieure qui nous oblige à respecter davantage l'environnement.

Et puis mon autre message est de dire que quel que soit votre handicap, vous pouvez vous améliorer et faire de grandes choses.

Il travaille ainsi que l'Asia Trekking Association, qui l'a soutenu dans son projet. A 46 ans, Zhang Hong n'en a pas fini avec la montagne.

«C'est le début de l'aventure, a-t-il déclaré à la radio au cours de la semaine. Le dernier à son retour au Camp IV à 8 000 mètres d'altitude. Désormais, sa performance a été filmée par le réalisateur Fan Lixin.

Le documentaire devrait être Les cinémas chinois sortent début 2022.

Avec le cachet du film, Zhang Hong entend créer une fondation pour aider les Sherpas blessés dans les ascensions et leurs familles lorsqu'ils ne peuvent plus travailler.

Content created and supplied by: Politologue2.0 (via Opera News )

chicago covid-19 hong kong mont everest

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires