Sign in
Download Opera News App

 

 

Culture : le «garba» au prochain menu du patrimoine de l’Unesco ?

«Le Sénégal demande l’inscription du plat national, le thiébou dieune (le « riz au poisson » en wolof), au patrimoine mondial culturel immatériel de l’Unesco, au même titre que la pizza italienne par exemple. Le dossier a été déposé il y a quelques jours». Cette information a été diffusée sur le site de Radio France internationale (RFI), le 7 octobre 2020. Le pays de la Terenga veut faire reconnaître mondialement «le thiébou dieune», un met prisé par les Sénégalais. En Côte d'Ivoire, un plat est beaucoup consommé par les ivoiriens, il s’agit «du garba». Il est composé d’un poisson thon frit, de l’attiéké et de piment frais. Les autorités ivoiriennes, comme le Sénégal, gagneraient à soumettre le «garba» au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco.

A travers ce mets, c’est une identité culture de la Cote d’Ivoire qui s’exporte et qui doit être plus vulgarisée. Les populations affectionnent le «garba», pourquoi pas comme la pizza italienne, faire en sorte qu’il se retrouve dans les assiettes des russes, des américains, et bien d’autres. La reconnaissance du «garba» ou de l’attiéké mondialement serait l’occasion de tirer un trait sur l’affaire du «Faso attiéké» survenue le 22 novembre 2019, lors du Salon international de l’agriculture et des ressources animales (SARA). Au delà, de ce fait, «le garba», et du «Faso attiéké», c’est l’Afrique qui gagne. «Garba» en langue nigérien signifie garçon et est essentiellement commercialisé par les ressortissants nigériens. 

NK

Content created and supplied by: N'DRI (via Opera News )

Sénégal Unesco

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires