Sign in
Download Opera News App

 

 

Un propriétaire de restaurant de garba sur NCI : " Le menu gbonhi est à dix mille avec un jus offert"

Le plat d'attiéké accompagné de poisson thon frit appelé communément garba a décidément du beau jour devant lui dans notre pays. En tout cas, à en croire le reportage diffusé le Jeudi 27 Mai 2021 par la Nouvelle Chaîne Ivoirienne (NCI), on découvre tout l'amour que les ivoiriens ont pour ce mets.

En effet, le reporter nous a transportés dans des endroits où se commercialise cette nourriture et on remarque avec lui un certain nombre de témoignages assez élogieux. A en juger par celui de ce jeune homme rencontré dans un lieu de vente à Cocody Mermoz dirigé par un homme d'origine nigérienne qui affirme "J'adore le garba. Mais, on n'adore que Dieu sinon j'adore le garba."

Il ne s'arrêtera d'ailleurs par-là dans sa grande démonstration de son attachement à cette nourriture, car à la question de la journaliste de savoir ce qui le fascinait tant dans ce plat, lisez plutôt sa réponse avec toute la gestuelle qui va avec " En fait, c'est le poisson de 400-là, surtout la mâchoire triangle-là, c'est du bon.'

Propos qui seront corroborés unanimement par les étudiants interrogés dans cette même commune qui traduisent leur amour pour le garba pour son prix économique, son goût, son prix économique et pour sa résistance dans le corps.

Toutefois, ce qui va attirer beaucoup plus l'attention du téléspectateur, c'est lorsque le reporter nous fait découvrir le restaurant d'un opérateur économique ivoirien répondant au nom de Mamadou Sidibé qui s'occupe de la commercialisation du garba. Et là, on observe un lieu de haut standing situé à la Riviera 3 où le propriétaire rêve de donner une nouvelle identité à ce plat.

Ici, les prix des différents menus oscillent entre 2000frs CFA et 10000frs CFA, mais malgré tout l'endroit ne désemplit pas et semble agréer les clients. En témoigne l'avis de ce consommateur " C'est entouré d'hygiène hein, C'est ce que nous recherchons en Côte d'Ivoire … Vous voyez le gars haoussa-là, il sert l'attiéké en même temps il manipule l'argent tout ça. Vraiment ça nous emmerde" pointant ainsi du doigt le manque d'hygiène dans les "garbadrômes."

Ce magnifique reportage se terminera par le génie créateur d'un autre ivoirien appelé Docteur Roucou qui régale ses clients avec ses plats spéciaux hyper hygiéniques dont celui relatif au gâteau d'anniversaire fait à base de garba.

Comme on peut le constater le garba est très prisé par les ivoiriens qui l'achètent quel que soit le prix affiché. Cependant, il paraît improbable de détourner l'ivoirien lambda de son indéfectible passion pour celui fait par les nigériens en dépit des règles d'hygiène qui ne sont toujours pas respectées dans leurs lieux de vente. Mais, qui sait peut-être que la multiplication des restaurants tournés vers le confort et l'hygiène poussera nos frères du Niger à revoir la propreté de leurs "garbadrômes".

Yves-Martial

Content created and supplied by: Yves_Martial (via Opera News )

cocody mermoz garba ivoirienne nci mamadou sidibé

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires