Sign in
Download Opera News App

 

 

Tourisme et Loisirs / Jeux traditionnels : 500 élèves de 10 établissements outillés

La Directrice générale des Loisirs, Mme Isabelle Anoh, au nom du Ministre du Tourisme a, officiellement lancé, le mercredi 18 mai 2022, au groupe scolaire Fusos Cours sociaux d’Abobo, la campagne d'installation des clubs ludiques authentiques du terroir. Ce, pour la saison 2022-2023.

C'est dans une ambiance enjouée que la Direction générale des Loisirs du Ministère du Tourisme a procédé au lancement de l’installation de 10 clubs de jeux traditionnels, dans des établissements des communes d'Abobo, Bingerville, Port-Bouët et Yopougon. Ce, en partenariat avec la Direction de la Vie extra-scolaire du Ministère de l'Education nationale et de l'Alphabétisation, pour la deuxième année académique consécutive. Cela dans l'objectif, in fine, d'essaimer toute la carte scolaire du pays. Représentant le Ministre du Tourisme, Siandou Fofana, la Directrice générale des Loisirs, Mme Isabelle Anoh, a mis un point d'honneur à relever le rôle de socialisation et de pérennisation des valeurs ancestrales, civiques et éthiques qu'incarnent les jeux traditionnels. Mieux, la Directrice générale des Loisirs a souligné que le Ministre Siandou Fofana entend, par leur vulgarisation et leur promotion, par l'école, créer une saine émulation entre les jeunes talents aux fins d'une plus grande visibilité desdits jeux. 

Mme Isabelle Anoh précisera dans son allocution : "Ces jeux ont pour qualité d'aiguiser la réflexion, l'éducation et la sociabilité de chaque être humain". Avant d'insister sur le fait que le loisir est un droit dont les jeunes, les élèves en particulier, ne sauraient être sevrés. 

Le tout dans la perspective d'une compétition nationale annuelle. Avec, en point de mire, la mise sur orbite des jeux traditionnels comme une niche d'attractivité touristique de la "Sublime Côte d'Ivoire". Dont l'une des finalités est de l'établir comme le hub du divertissement en Afrique et au-delà. Dans cette perspective, Mme Isabelle Anoh indique que la numérisation des jeux traditionnels dans les établissements scolaires, puis leur mise à la disposition du grand public, est en cours de réalisation.

Pour une prise en compte quasi-exhaustive du patrimoine ludique endogène, la Direction de la Valorisation, de la Formation et de la Promotion des Jeux traditionnels, de la Direction générale des Loisirs, a entamé une enquête socioanthropologique depuis 2017. 

Dr Emmanuel Gala Bi Tizié qui en a la charge, a, dans son adresse, relevé un pan des résultats apodictiques.  

Avant d'indiquer le bénéfice pour l'épanouissement social des individus et des communautés. Avec un dividende écologique indéniable, ainsi que leur sauvegarde. Et les clubs de jeux traditionnels dans les établissements scolaires constituent un gage de transmission et de remise au goût du jour.

Dr Roland Bini, Sous-Directeur à la Direction de la Valorisation, de la Formation et de la Promotion des Jeux traditionnels, qui a en charge l'étude de terrain, sur la typologie des jeux a présenté, ceux-ci : des jeux d'adresse (Assoa d'Adzopé), à ceux de stratégie (Kpêh ou Awalé bété de Gagnoa), en passant par ceux de logique (Guiot de l'aire Akyé ) ou de hasard (Kpêkpê ou jeux de parité de la région de Gagnoa),... Étant entendu que ces jeux présentés, essentiellement de Gagnoa, Adzopé et Bondoukou (Fohr), émanent de l'échantillon de l'étude de terrain en cours dont les conclusions sont des plus efficientes.

Outre les compétitions en milieu scolaire, des joutes ouvertes au grand public, sous la forme d'un festival national des Jeux traditionnels, selon les recommandations du Ministre du Tourisme, Siandou Fofana, est en cours de validation au sein de la Direction générale des Loisirs, a souligné Mme Isabelle Anoh, au terme d'une journée où danses traditionnelles fort rythmées et animations, enseignants, encadreurs et parents qui ont fait le déplacement aux Fusos Cours sociaux d’Abobo.

Avec Sercom

Content created and supplied by: JMTONGA (via Opera News )

isabelle anoh

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires