Sign in
Download Opera News App

 

 

Tourisme : comment valoriser le potentiel ivoirien?

Siandou Fofana, ministre ivoirien du tourisme et des loisirs

Le tourisme peut se définir comme une activité de détente et de loisirs. Si dans certains pays africains comme le Kenya et la Tunisie, cette activité est une véritable industrie, en Côte d'Ivoire, le tourisme a connu un essor remarquable jusqu'à la fin des années 90 avant que le pays n'entre dans un cycle de turbulences politico-militaires.

Pourtant, ce ne sont pas les potentialités qui manquent. Les sites touristiques sont diversifiés. C'est le cas du sud-ouest du pays, lieu très prisés par les touristes étrangers. On y trouve les belles plages rocheuses et sableuses de Monogaga et de Grand-Bereby auxquels il faut ajouter les luxueux complexes hôteliers dignes de ce haut lieu touristique. Ces atouts permettent les tourismes balnéaire, sportif et même d'affaires. Mais dans la zone littorale comme partout ailleurs en Côte d'Ivoire, le secteur touristique est sinistré depuis la décennie de crise politique et militaire que le pays a connu.

Les problèmes sont liés entre autres à l'insécurité ambiante, au coût élevé des hôtels et du transport, à l'instabilité politique, au manque de professionnalisme et à l'insuffisance de la promotion de la destination Côte d'Ivoire.

Cependant, le retour à la paix dans le pays depuis 2011 permet de relancer le secteur touristique. Car le tourisme joue un rôle indéniable dans la croissance économique du pays. Ainsi pour faire de la Côte d'Ivoire un hub touristique de la sous-région ouest africaine, l'Etat doit adopter une politique ambitieuse de relance du secteur touristique. Il faut pour cela aménager les zones touristiques et réhabiliter l'existant afin d'encourager les investissements privés dans le secteur, créer des écoles de formation en tourisme en vue de professionnaliser le secteur et doter l'organisme gouvernemental "Côte d'Ivoire Tourisme" chargé de faire la promotion de la destination Côte d'Ivoire et de la culture ivoirienne afin d'attirer les touristes étrangers. Ces actions devraient pouvoir faire du tourisme ivoirien un des leviers de la croissance économique.

Notons qu'avant la crise militaire et politique que le pays a connue de 2002 à 2011, plus de 300.000 touristes visitaient la Côte d'Ivoire chaque année.

Dadié Kôbê

Content created and supplied by: DadiéKobê (via Opera News )

siandou fofana tunisie

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires