Sign in
Download Opera News App

 

 

Tradition / Le ‘’Mont Wafi’’ une montagne de Korhogo qui permet "d’exaucer" les prières

Le ‘’Mont Wafi’’ est une montagne sur laquelle est représentée la tradition Sénoufo, voire africaine. La faune et la flore font bon ménage sur cette haute bute qui illumine le paysage des alentours du village de Dagba situé dans la sous-préfecture de Sirasso, dans le département de Korhogo. 

« Les visiteurs auront à voir des lions dans les touffes d’herbe prêts à bondir. Il y aura plusieurs espèces animales en pareille situation. La visite en ce lieu permettra de se recueillir et faire des vœux et autres prières. Les gens pourront venir faire des cérémonies de mariage, de baptêmes etc. C’est une montagne qui appartient aux génies et des esprits de la famille Wafi. Ce sont des porte-bonheur. C’est une montagne qui est connue dans la région du Poro », explique le président de l’Ong Wafi Silué Boloba par ailleurs fils de Dagba.  

Ce promoteur de ce site ancestral exhorte les passionnés du tourisme et de la tradition Sénoufo à découvrir la représentation des animaux en voie de disparition ou menacés (Comme indiqué sur la photo d’illustration). Tels que des dinosaures, des lions et des panthères etc. Présentes sous la forme de statut en béton, ces espèces renferment, selon notre source, toute une histoire ancestrale enseignée à la nouvelle génération. 

Selon le dépositaire de la tradition Sénoufo, la création de cet espace aménagé, permet aux visiteurs éloignés des zoos d’identifier, des animaux rares dans la nature, « comme si, dit-il, c’était la réalité ». 

La réhabilitation du ‘’Mont Wafi’’ est, pour Silué Boloba, une opportunité pour préserver la montagne. « Nous allons représenter toutes les cultures et traditions du pays. Vous aurez des représentations du Benin, du Sénégal, Indenié et bien d’autres du pays. Un Agni qui monte sur le ‘’Mont Wafi’’ ne sera pas dépaysé. Il sera heureux de retrouver les attributs de sa tradition. Il découvrira aussi les symboles des autres régions ivoirienne et africaine », affirme-t-il. Avant d’inviter l’Unesco à s’approprier cet espace sacré de prévention de conflits et de litiges en Afrique.

Aimé Dinguy’s N.

Content created and supplied by: AiméDinguy's (via Opera News )

wafi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires