Sign in
Download Opera News App

 

 

La traversée du Jourdain :les enfants d'Israël empruntent le chemin de Canaan

Le passage du Jourdain

Josué 3, 14-16 ; 4, 10-11 ; 18



Quand le peuple leva le camp pour passer le Jourdain, les prêtres portaient l’arche d’Alliance en tête du peuple.

Or, le Jourdain coule à pleins bords pendant toute la saison des moissons. Dès que les prêtres qui portaient l’arche furent arrivés au Jourdain, et que leurs pieds touchèrent l’eau, les eaux s’arrêtèrent en amont et se dressèrent comme une seule masse sur une grande distance, à partir d’Adame, ville voisine de Sartane ; et en aval, les eaux achevèrent de s’écouler vers la mer de la Araba, la mer Morte. Le peuple traversa à la hauteur de Jéricho.

Les prêtres qui portaient l’arche d’Alliance restèrent debout au milieu du Jourdain jusqu’au plein accomplissement de tout ce que le Seigneur avait commandé à Josué de dire au peuple, selon tout ce que Moïse avait commandé à Josué, et le peuple se dépêcha de passer.

Et quand tout le peuple eut fini de passer, l’arche du Seigneur passa avec les prêtres et reprit sa place en tête du peuple.

Or, dès que les prêtres qui portaient l’arche de l’Alliance du Seigneur remontèrent du milieu du Jourdain – dès qu’ils en détachèrent la plante de leurs pieds pour gagner la terre sèche – , les eaux du Jourdain reprirent leur place et coulèrent, comme auparavant, tout au long de ses rives.


 

Une révélation au-delà des flots

Qui a vu le Jourdain, torrent impétueux descendant de l’Hermon, sait qu’on peut s’y noyer. Peuple de terriens, les Hébreux ont peur de la mer et des eaux. Les forces du mal y résident. Mais Dieu, où pourra-t-il se révéler le mieux dans sa toute-puissance créatrice et salvatrice, sinon là où il triomphe du mal ?

Ainsi, la sortie d’Égypte et l’entrée en Terre promise sont marquées toutes deux par l’épreuve victorieuse d’une traversée des eaux maléfiques. Et que l’arche d’Alliance s’engage dans le lit du Jourdain en tête du peuple, voilà qui fait écho à une histoire plus ancienne.

Du livre de la Genèse, nous avons appris en effet qu’une arche a déjà dominé les eaux de la noyade. C’est l’arche de Noé surmontant le Déluge. Le thème de l’Alliance est intimement lié au récit du Déluge. L’Alliance apporte un dénouement heureux à la tragédie.

En elle, Dieu décide de ne plus jamais déchaîner les eaux vengeresses. Désormais, il laissera à l’homme la responsabilité de la justice. Lui, Dieu, par la sainteté de son nom, aura souci de tous ces humains, en qui il a placé son image.

Quoi qu’il en soit des faiblesses des uns et de la méchanceté des autres, il fera lever son soleil sur tous, les bons et les méchants.

Après le Déluge, sous les couleurs de l’arc-en-ciel, symbole de l’Alliance, Dieu révèle son vrai visage. Il n’est pas ce juge sévère qui sauve Noé le juste et fait périr tous les injustes. Ce Dieu-là est une fiction, une idole suscitée par nos propres requêtes de moralité et d’équité. Elles sont nobles, ces requêtes, mais c’est à nous d’en assumer la charge.

Content created and supplied by: Jacobisraël (via Opera News )

Jourdain

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires